Conférence-débat

SAM
20
OCT
17:00
SAINT-GAUDENS
Entrée : 5€ / Tarifs réduit : 2€
Entrée gratuite pour les adhérents

Faut-il reposer la question du progrès à l’heure des technosciences ?

Lors de la saison dernière, le philosophe Emmanuel Jardin nous a parlé du transhumanisme en nous proposant de répondre à cette question « Le transhumanisme est-il un humanisme ?» Et c’est un autre philosophe, Jean-François Simonin (par ailleurs administrateur du GREP), qui vient ici compléter cette réflexion par une présentation (assez inquiétante) de l’avenir proche que nous préparent les technosciences, fers de lance de la « révolution transhumaniste ».
Il nous expliquera qu’il faut anticiper les conséquences à long terme des nouveaux processus technologiques, industriels et financiers à l’œuvre dans l’économie mondialisée du début du XXIe siècle, qui commencent à bouleverser notre vie quotidienne : NBIC, Big Data, Blockchain… Tous ces concepts (et bien d’autres) sont mis en œuvre insidieusement ou ouvertement, et il devient urgent de promouvoir une nouvelle responsabilité prospective et une nouvelle notion du progrès face aux dérives transhumanistes.
Un écho du Colloque GREP d’avril 2018 « L’être humain face au défi des technosciences »

Repas au restaurant L’ESCABECHE, St Gaudens 17€ (inscription préalable obligatoire)

Jean-François SIMONIN

 
Jean-François SIMONIN, philosophe de formation et docteur en philosophie, a suivi différents cursus en finance, gestion et management.
Il intervient actuellement en tant que consultant dans plusieurs domaines de l’industrie. Spécialiste de l’analyse stratégique des grands groupes de ce secteur, il cherche à anticiper les conséquences à long terme des processus technologiques, industriels et financiers à l’œuvre dans l’économie mondialisée du début du XXIe siècle.
Il cherche à promouvoir le concept et les pratiques d’une nouvelle responsabilité prospective. Son site BH22 sert de plateforme d’échanges dans cet esprit.

Il a récemment publié trois ouvrages relatifs à ces questions :
- Anticiper à l’ère de l’anthropocène
- La destruction créatrice, une illusion ravageuse
- De nouveaux matériaux pour de nouveaux futurs, aux Editions de l’Harmattan

Jean-François Simonin est administrateur et animateur du GREP Midi-Pyrénées
Aucun document n’est associé à cet article !