Reporté
SAM 23 MAR 2019  /  TOULOUSE

Attention : la conférence de M. Giraud sur le système financier est reportée.

Gaël Giraud est un économiste français initialement spécialisé dans la théorie de l’équilibre général, la théorie des jeux et la finance, et dont les travaux plus récents portent sur les mesures alternatives du développement durable, la macro-économie et les questions de financement de l’économie, de l’énergie et du climat.

A partir d’enquêtes menées dans plusieurs pays (Nigeria, Indonésie, Inde...), il a notamment travaillé sur la construction d’un indice mesurant la qualité du lien social , considéré comme un indicateur de la qualité du développement. Avec une équipe de chercheurs à l’AFD, il a développé depuis 2015 un nouvel outil de modélisation macro-économique, appelé GEMMES (General Monetary and Multisectoral Macrodynamics for the Ecological Shift), afin d’aider à une prise de décision informée sur les enjeux de la transition écologique.

En tant que membre du Conseil national du débat sur la transition énergétique en 2013, il a contribué aux réflexions sur la mise en œuvre de la transition énergétique en France. Il a également été membre de la Commission Stern-Stiglitz  sur les prix du carbone.

Gaël GIRAUD

 

Gaël GIRAUD est le chef économiste de l’Agence française de développement depuis février 2015. Il est également directeur de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique), co-directeur de la Chaire « Energie et prospérité » soutenue par l’Ecole Normale Supérieure, l’Ecole polytechnique et l’Ecole Nationale Supérieure d’Administration Economique, Professeur à l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées ParisTech, et chercheur associé à l’Institut des Etudes Avancées de Nantes. 

Diplômé de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm et de l’ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique et de l’administration Economique), il a obtenu son doctorat en mathématiques appliquées au Laboratoire d’Econométrie de l’Ecole Polytechnique de Paris en 1998. En 2009, il a été nominé pour le prix de Meilleur jeune économiste français par Le Monde et Le Cercle des économistes pour ses travaux d’économie mathématique et ses analyses du capitalisme financier en crise. 

Aucun document n’est associé à cet article !